mardi 15 juillet 2014

bientôt le premier août!

Le 1er août 2011, il y aura trois ans que l'artérite temporale s'est déclenchée en moi, dévastant sérieusement  ma santé et mes yeux

Cet après-midi, comme tous les mois, je vais  rencontrer mon médecin référent, pour faire le point sur la situation
J'ai pris une décision qui me coûte beaucoup: lui parler de ma déprime, du manque à vivre qui s'installe en moi,  afin de prendre les décisions qui s'imposent: antidépresseur que j'espère ponctuel, et rencontre avec un psychiatre

Je ne m'aime pas du tout dans cet état flottant et découragé qui s'ajoute à ma santé défaillante

De plus des problèmes personnels s'ajoutent à cela, ce qui n'est pas pour simplifier les choses

Etre bien dans sa peau, rester positive, et amoureuse de la vie, malgré l’environnement et/la santé qui n'en font qu'à leur tête... j'y arriverai
A chaque jour suffit sa peine










6 commentaires:

  1. Il est certain que la déprime ne t'aide pas à lutte contre la maldie, alors tu as pris la bonne décision.
    Bon courage Coumarine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la déprime, je l'ai appris hier, faut partie de la maladie...
      étrangement ça me soulage de savoir ça!
      j'en ferai un nouveau billet
      merci d'être là

      Supprimer
  2. Bonjour Coum,

    Normal de ne pas être toujours au top quand on a des problèmes réels.
    Ce ne doit pas être un sujet tabou, il suffit d'en parler pour que chacun te dise : "moi aussi, je prends du Stresam, du Triptocalm ou autres Euphytose... "

    Les psy, j'en suis revenue. On m'en a imposée une à l'annonce du K, et elle ne m'a pas du tout aidée.
    Alors mon analyse, je la fais par l'écriture, et par la lecture de nombreux ouvrages qui m'aident à analyser, car j'ai besoin de comprendre mon Histoire pour avancer.

    Après avoir été une adepte de Christophe André, je lis avec beaucoup d'intérêt Christophe Fauré :
    http://www.christophefaure.com/content/view/8/6/

    Bonne journée Coum, plein de courage pour cet après-midi.

    N'hésite pas à nous écrire "les petites phrases" que le médecin va te dire pour t'encourager... Et si ce n'est pas lui qui le fait, d'autres le feront à leur manière ( la pharmacienne, la coiffeuse, la bibliothécaire... je crois plus à ces rencontres de la Vie au quotidien qu'aux blouses blanches...)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai, parler du fait que je sois déprimée, même ici, me coûte. C'est comme avouer une énorme faiblesse
      Or l'équilibre de mon bilan sanguin est à nouveau rompu, et C'EST NORMAL que je sois déprimée
      J'écrirai à ce sujet mon prochain billet
      Comme toi, je lis énormément les livres qui pourraient m'aider
      Comme toi, je prends conscience de ce que je vis par le biais de l'écriture perso
      Mais je crois que je devrais pouvoir PARLER de pas mal de choses dans ma vie, qui me tracassent, plus que ça, m'angoissent
      Merci Cathy

      Supprimer
  3. Bonjour Coum.


    Oui il faut parler de ta déprime.
    J'ai un minuscule problème à l'oeil gauche depuis trois ans et demi environ : un décollement du corps corné qui fait que j'ai une petite "mouche" qui se balade devant mon champ de vision. Absolument rien de grave et passée la peur du diagnostic j'étais allée me renseigner sur internet.

    Et bien la complication principale de ce décollement c'est : la dépression... due à la focalisation sur cette petite mouche.

    Bon rien à voir avec Horton.

    Tu fais bien de parler de ton "manque à vivre".
    De tout coeur avec toi.
    Je te tiens la main.

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Suzame...
      toi qui n'en mènes pas large, tu viens encore ici te préoccuper de moi!
      J'ai de la chance d'être entourée comme je le suis..
      Quand qqun (ici toi,) fait part d'un problème oculaire, je frémis!!
      Une mouche qui se balade sans cesse... c'est très angoissant
      Je t'embrasse et te souhaite bon courage, à tous points de vue!

      Supprimer