mercredi 7 mai 2014

Remise en question

Hier, un peu secouée par un échange et un mail reçu de la blogosphère
A la suite de quoi je me pose cette question:

est-ce que je m'enferme dans un cocon rassurant, n'osant plus vivre, prendre des risques contrôlés?
est-ce que j'aurais besoin qu'on me botte le cul? qu'on me secoue les puces?
par exemple, serait-il possible pour moi, d'affronter la foule samedi prochain pour participer à cette fête de rue (la zinneke) que les autres années,  je n'aurais ratée pour rien au monde?

Qu'est-ce que je ne fais pas et que je pourrais (devrais) faire?
A quoi est-ce que je renonce alors que je pourrais mordre sur ma chique tout en prenant les précautions nécessaires?
Est-ce que je me coince confortablement derrière mon handicap pour me donner de bonnes excuses pour ne pas agir? et tout simplement vivre?

Je n'ai jamais été une audacieuse dans le domaine physique (voyages dans les pays lointains, randonnées un peu exigeantes...)
Je le suis par contre dans d'autres domaines: prise de parole en public par exemple. Là, je me sens à l'aise, sans trop de peur, juste la pointe d'adrénaline nécessaire pour donner le meilleur de moi-même

Mais pour ce faire, je suis en sécurité dans des lieux qui ne sont pas "dangereux" pour moi (pavés, marches invisibles, obstacles surgissant sur la gauche...)

La seule personne qui peut répondre à ces questions c'est moi!

Ce que je sais en tout cas, c'est que j'ai voulu ouvrir un endroit (ce blog) où il serait possible d'échanger sur l'artérite temporale, et si possible, susciter des échanges avec des personnes qui viendraient ici, guidées par les moteurs de recherche...
Et pourquoi pas? créer un mini forum... avec, si la sauce prend, interview de spécialistes

Il faudrait pour ça sortir de l'ombre, et annoncer, tant sur mon blog que sur FB l’existence de ce blog! 

Ce qui me gêne (et découragerait les lecteurs, j'imagine), c'est que cela m'étonnerait que mon écriture ici soit "légère et court vêtue"...j'ai hélas perdu beaucoup de ma faculté à écrire dans l'humour

merci à ces deux personnes qui m'obligent (m'invitent plutôt) à aller plus loin!

5 commentaires:

  1. La question que tu mets en gras est intéressante...
    A condition de se la poser en terme d'objectif personnel à atteindre (poursuivre).
    cela donne une motivation.
    Pour ma part, l'objectif que j'avais dans la jeunesse (après mon Pb de santé) était clair : Retrouver mon autonomie physique, ne pas être dépendant d'autrui en ce domaine.
    Ça motive !
    Aujourd'hui, face à ma perte de forces, c'est de nouveau le même objectif : Rester autonome le plus longtemps possible.
    Donc prendre une batterie de moyens pour ça...
    Sinon , les "bonnes excuses"... je connais bien !!
    Et le recours à un entourage compatissant en ce domaine est mon pire ennemi !
    Je préfère les coups de pied au cul de ma kiné.... Je l'ai choisie pour ça.... après l'essai d'une "calinothérapeute" qu'on m'avait conseillé à tort.....!!

    Mais ça, c'est un choix positif à faire volontairement. Donc le "on" (qu'ON me botte le cul? qu'ON me secoue les puces? est un choix d'une personne précise à faire par volonté si on ressent que ce besoin est nécessaire. A défaut les coups de pied au cul nous font chuter et rien d'autre..... Et après on se crée une image dévaloriée...
    autrement dit : se trouver un coach.....
    A mes yeux c'est INDISPENSABLE.....
    Voila ce dont je peux simplement témoigner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain, pour ce témoignage
      Etre "secouée" me convient assez bien... passé le premier moment où je rechigne, j'accepte de réfléchir au bien fondé de ce qui m'est suggéré...

      Ce n'est pas la première fois que tu me parles d'un coach... j'en ai contacté un l'été dernier...
      Mais il me ramenait chaque fois à son dada, à savoir la façon de se nourrir! Alors qu'auprès de lui, je cherchais qqun qui allait me donner des conseils ou même m'accompagner pour aborder les dangers de la rue!
      J'ai cherché ce matin d'autres coachs sur BXL, mais ce sont des coachs sportifs pour gens beaux et musclés...qui veulent battre des records
      ;-)

      Supprimer
    2. l'ostéo qui me suit régulièrement, m'a proposé de travailler mon équilibre... là je crois que c'est important et je m'en réjouis ;-)

      Supprimer
  2. A chaque article, j'aurais envie d'écrire des pages...
    Merci aussi à AlainX qui m'apporte également énormément à travers ses coms.

    1- Pour ma part, je n'attends pas ici d'humour...tu connais mon point de vue, on ne peut pas rire de tout...Et de la même façon, je trouverais indécent que les lecteurs y viennent t'y déposer juste des "bisous de réconfort" ou des" conseils" plus ou moins légers, inadaptés à ton propre handicap.

    2 - Sortir de l'ombre, oui bien sûr... Commencer par les salles d'attente des hôpitaux... une petite annonce, un lien par FB , et en discutant avec les personnels soignants (le paramédical est d'ailleurs plus à l'écoute que les médecins techniciens), commencer par faire du lien avec une puis deux, puis plusieurs personnes touchées par Horton.

    3 - Ma "coach", ce fut la sophrologue. Une philosophie de vie qui m'a permis d'avancer parce que ses propos résonnaient en moi.
    Je pense qu'il ne faut pas chercher une personne qui détiendrait le pouvoir de t'aider, juste prendre les petites phrases de l'une ou de l'autre qui tantôt "secoue", tantôt caresse dans le sens du poil...
    Dans un film récent que j'ai vu, "Mais qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", le psy renvoie systématiquement la mère de famille qui vient en analyse, à la question : "Et vous, qu'est-ce que vous en pensez ?"

    Alors Coum, qu'est-ce que tu en penses, toi ? As-tu envie, toi, de participer à cette fête de rue ou y irais-tu pour d'autres raisons qui concerneraient plutôt ton entourage et l'image que tu souhaiterais leur donner ?

    Bonne journée Coum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Cathy de prendre la peine de répondre longuement, tu sais que je me retrouve dans bcp de tes ressentis et expériences
      - c'est vra que les bisous et autres câlineries gentilles ne m’apportent pas grand chose, ce que j'apprécie, ce sont des comm comme ceux de Alain et les tiens maintenant, qui prennent le temps
      - quand je parle de sortir de l'ombre, il s'agit de faire connaître ce blog en le présentant explicitement, pas ex à partir de mon blog, (et pas simplement en lien discret) ou via FB...
      - oui la sophro, tu es as parlé sur ton blog avec bcp d'enthousiasme... peut-être est-ce là la solution pour moi aussi.
      - concernant la f^te de rue, je ne sais pas encore si j'irai... j'hésite fort...
      Une de mes filles s'est proposé pour m'accompagner... donc il ne devrait pas y avoir de problème ;-))
      MERCI chère Cathy...

      Supprimer